Shalom

Infirmière à Madagascar : Le Volontariat Shalom a donné plus de sens à ma profession

Être infirmière consiste en cette mission quotidienne d’avoir un autre être humain sous sa garde.

La Communauté Catholique Shalom, par le biais du département de Promotion Humaine, propose des soins de santé de base pour les personnes en situation de risque sur le continent africain.

Pendant un mois, chaque année, certains professionnels renoncent à leurs routines ordinaires pour servir les populations les plus nécessiteuses de certains pays où la Communauté est présente. À la fin de l’année précédente, un groupe de trente volontaires a fait cette expérience dans la ville d’Antsiranana, sur l’île de Madagascar.

En novembre 2019, l’équipe a installé un hôpital de fortune avec un service gratuit dans le village de Diego. Les habitants de la région ont été examinés par les professionnels, qui ont suivi de près les malades et ont cherché des ressources pour les aider.

L’infatigable groupe a travaillé, prescrit et donné des médicaments aux malades. Chaque jour, des centaines de personnes remplissaient des formulaires puis étaient soignées par les professionnels, avec l’aide de la traduction des missionnaires Shalom qui vivent dans le village et font un suivi plus constant.

Leticia Lousada, 23 ans, infirmière de l’état du Ceará, a décidé d’abandonner ses projets pour se consacrer aux plus nécessiteux. Suivez ci-dessous le récit de la jeune femme qui, en cette journée mondiale des infirmières, raconte comment elle a trouvé une nouvelle signification dans sa profession à travers le service, en particulier avec les enfants dans le besoin.

________________________

Lettre ouverte d’une infirmière qui a trouvé un trésor dans la consolation d’un peuple inconnu.

Fortaleza, le 12 mai 2020

Être infirmière consiste en cette mission quotidienne d’avoir un autre être humain sous sa garde. Cela signifie être ouvert et accueillir toute la fragilité de quelqu’un dans les meilleurs et les pires moments. Comme infirmière à Madagascar, j’ai fait face à la joie et à la douleur d’un autre peuple, avec d’autres coutumes, d’autres vêtements et même une autre langue.

Mais à la fin de chaque dure journée de travail, nous étions tous frères. Parmi les différentes expériences, j’ai découvert que le fait de « se lier » va bien au-delà des mots, c’est indicible, cela implique des sourires, des gestes, des sentiments, mais surtout l’empathie avec l’autre.

J’ai compris que quand on croit que l’on donne quelque chose, on découvre qu’on a, en fait, beaucoup plus à recevoir. Et là je parle de connaissance, mais aussi d’expérience, de vie. Aujourd’hui, après le Programme de Volontariat de Madagascar, je peux voir pourquoi Dieu m’a amenée à ce métier, pourquoi je suis infirmière.

Aujourd’hui, je sais que donner la moitié ne suffit pas. L’infirmerie a été conçue pour être vécue en entier, sans médiocrité, et main dans la main avec nos collègues. C’est pour ça que Dieu m’a emmené là-bas. Pour que, malgré mes faiblesses et mon insignifiance apparente, ma vie soit utilisée chaque jour en Son nom pour prendre soin de ceux qui Lui appartiennent.

Je suis profondément reconnaissante à la Communauté Catholique Shalom et à tous ceux de la mission de Madagascar d’avoir rendu possible cette expérience. Aujourd’hui je suis encore plus infirmière, surtout parce que j’ai appris de nouveau à aimer. Et seul l’amour explique la mission.

 

Letícia Martins Lousada

Traduction: Maylis Vigoureux

 

___________________

Vous voulez vous joindre à nous pour supporter cette mission ? Soutenez-nous !

Si vous souhaitez faire un don par virement bancaire, voici les codes :

 

COMMUNAUTÉ CATHOLIQUE SHALOM

IBAN: IT93 S030 6909 6061 0000 0008 887

BIC/SWIFT: BCITITMM

COMPTE COURANT: 100000008887

BANQUE: INTESA SANPAOLO

 

______

L’Expédition missionnaire 2019 : une mer d’espérance se termine à Madagascar

À Madagascar, les bénévoles ont touché l’humanité et l’éternité du peuple malgache

 


Commentaires

[fbcomments]

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *