Communauté

Comment 2000 jeunes de Shalom se préparent à aller aux JMJ.

Voici les idées créatives des jeunes de la Communauté Catholique Shalom pour aller aux JMJ. De la vente d’oeufs de Pâques à la création d’une tirelire pour voyager moins cher… Toutes les idées sont bonnes pour rendre possible le pèlerinage de tous ces jeunes à la rencontre du Saint Père à Cracovie.

Pour vivre une expérience plus profonde avec Dieu, en terre des “Saints de la miséricorde”, des milliers de jeunes de la Communauté Catholique Shalom sont en train de se préparer financièrement et spirituellement. Les Journées Mondiales de la Jeunesse de 2016, à Cracovie, ont pour thème le coeur de l’enseignement de Jésus Christ: les béatitudes, en particulier “Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde”. Une invitation à expérimenter la miséricorde, qui s’étend au monde entier.

L’objectif de la communauté est d’amener 2000 jeunes à cette rencontre mondiale avec le Pape François. Née au milieu des jeunes, Shalom est présent dans plus de 65 diocèses du monde entier, et espère, pour ces JMJ, pouvoir offrir aux jeunes des occasions d’expérimenter de manière plus profonde la miséricorde de Dieu et, bien plus encore, des opportunités d’être “miséricordieux comme le Père”, comme ce que le Pape nous invite à être pendant cette année jubilaire.

“Nous voulons aller au delà d’une simple présence, nous espérons contribuer par les arts, réaliser des spectacles avec nos artistes au Halleluya, le festival qui sera organisé sur la place Szczepański, et par la rencontre internationale des jeunes Shalom au Sanctuaire Jean-Paul II”, nous confie Franco Galdino, missionnaire et responsable de l’organisation d’évènements de la communauté Shalom à Rome – où se trouve également le bureau de l’assistance internationale – .

trufasLes jeunes veulent répondre à l’invitation du Pape François, qui a dit « les attendre en grand nombre en Pologne ». Ils désirent découvrir ce que Dieu a préparé pour eux à travers l’Église. Ils désirent rencontrer d’autres jeunes, des jeunes du monde entier, qui pour quelques jours vivent dans “un monde sans frontières”, et s’unissent en prière pour le transformer. Pour cela, la créativité n’a pas de limites pour rendre le voyage possible. Nous partageons avec vous quelques unes de ces expériences:

Jonathan Porto, étudiant en ingénierie civile et membre de la Communauté Shalom partira avec un groupe de cinq amis et, dit-il, cela vaut la peine d’économiser autant que possible pour partir aux JMJ. D’autres jeunes de la ville de Fortaleza (Brésil), vendent des chocolats, des brownies, et improvisent même une friperie. Le désir de partager la foi avec d’autre  est la raison d’une telle mobilisation. “Tout a commencé après une messe pendant laquelle le prêtre a appelé les jeunes, et nous a dit que nous avions une mission d’évangéliser d’autres personnes, d’en amener beaucoup aux JMJ”, nous dit Bruna Laís, étudiante.
uova di pasquaA Rome (Italie), le groupe de 15 jeunes environ profitent de la période pascale pour décorer et vendre des oeufs de Pâques. A leur grande surprise, ils les ont tous vendu en moins de temps que prévu, grâce aux dons généreux des gens qui admirent l’idée et souhaitent collaborer: “nous proposons des oeufs de Pâques à la sortie de la messe du dimanche; certaines personnes ne s’intéressent pas aux oeufs, mais aiment tellement l’idée qu’elles nous ont fait des dons pour nous encourager à amener encore d’autres jeunes avec nous”, nous raconte Larissa Freitas, missionnaire de la communauté Shalom à Rome. “Nous y allons en train pour voyager moins cher, nous partirons de Rome de nuit pour dormir dans le train, passer la journée à Vienne et encore une fois, de nuit, partir à Varsovie pour la semaine missionnaire. De cette manière, nous économisons et nous pouvons emmener plus de jeunes. Notre objectif est d’amener au moins 50 jeunes avec nous”, nous dit le Père Edie Bethlem.

Dans la ville de Natal (Brésil), des jeunes de Shalom ont innové, avec l’idée d’une tirelire en forme de petit cochon, où il est possible de déposer 50 centimes d’euros et plus, chaque pièce contribuant à l’achat de billets pour les JMJ. Ainsi le rêve d’aller aux JMJ se transforme en réalité pour beaucoup de jeunes qui, à cause de leurs difficultés financières, n’auraient jamais pensé en avoir la possibilité. “Être avec Shalom aux JMJ est une expérience différente. C’est un moyen d’être en Eglise avec la communauté”, dit Emilly Araújo, de la mission Shalom de Natal.

cartoesA Grenade (Espagne), les jeunes ont confectionné des cartes et des livrets contenant des messages bibliques. “‘Aidez-nous à amener un jeune aux JMJ en Pologne!’, c’est ainsi que sont invitées les personnes à acheter les livrets. Nous recherchons toutes les opportunités pour recueillir les fonds pour les JMJ. Les cartes sont mises à disposition pour inviter les personnes à faire un don libre, nous avons déjà réussi à réunir quelques fonds”, nous dit Rafaella Borralho, missionnaire Shalom en Espagne. En plus des cartes, nous avons déjà fait plusieurs évènements, notamment un spectacle pour motiver et récolter des fonds pour les JMJ: “quelques personnes sont venues nous voir à la fin du spectacle pour avoir plus d’informations sur comment venir avec nous”, nous raconte-t-elle.

Sur la raison de tous ces efforts pour amener des jeunes aux JMJ, Franco Galdino nous répond: “Nous sommes des témoins de la fécondité des JMJ, beaucoup des jeunes qui aujourd’hui font partie de nos groupes de prières ont vu leurs vies transformées au travers d’expériences avec Dieu et avec l’Église aux JMJ. Nous savons que les Journées sont nées du désir du Pape Jean Paul II de rencontrer les jeunes et de les inviter à une vie chrétienne authentique, c’est pour ça que nous ne limitons pas nos efforts pour emmener un grand nombre d’entre eux à partir en pèlerinage”.

Il ne s’agit pas seulement d’amener les jeunes, mais de bien les préparer au pèlerinage c’est aussi l’objectif de la Communauté Shalom, voilà pourquoi il ne manque pas d’organiser des vigiles d’intercessions et d’évangélisation avec les jeunes. Au delà de la préparation spirituelle, la communauté organisera le Halleluya, un festival d’arts à l’image de l’évènement au Brésil qui attire environ un million de personnes en cinq jours, et la rencontre internationale des jeunes Shalom au sanctuaire de Jean Paul II, le 1er août.

shalom_jmjUne équipe de missionnaires et de jeunes volontaires se dévouent pour donner aux pèlerins un maximum de support. Au Brésil, un bureau général des JMJ est en fonction à Aquiraz, au siège de la communauté, appelé la Diaconie générale. Il donne également du soutient au reste du pays grâce à des équipes dans sept grandes villes brésiliennes. En dehors du Brésil, une équipe travaille à Rome, communiquant et donnant du soutient aux pèlerins à travers l’assistance internationale.

Un jeune hongrois, Barnabás Csabai, a participé aux JMJ en 2013, au Brésil, avec la communauté Shalom. En 2016, il est bénévole au bureau des JMJ. “C’est une joie de pouvoir travailler au bureau des JMJ de la communauté, parce qu’en étant ici, je peux motiver, aider non seulement des gens à participer aux JMJ 2016, mais beaucoup plus – autant ici au Brésil qu’ailleurs. Nous faisons face à des défis, mais nous savons que nous sommes dans l’année de la Miséricorde, et que les JMJ auront lieu sur la terre de saints de la miséricorde, Dieu versera sur nous, pèlerins, des grâces spéciales. Cela me motive encore plus”, nous confie-t-il.  Certainement, ces grâces ont déjà commencé à arriver.

A PROPOS DE LA COMMUNAUTÉ SHALOM

En tous temps, le Saint Esprit concède à l’Église les grâces nécessaires pour qu’elle puisse répondre aux défis contemporains. Le charisme est un des dons divins versés sur l’Église pour la renouveler, actualiser l’expérience de l’évangile. Ainsi, a été manifesté au monde le charisme Shalom, qui s’est épanoui dans le coeur de Moysés Azevedo lors d’une rencontre avec le Pape Jean-Paul II, en 1980. Dieu a appelé les personnes à assumer cette grâce dans leurs vie, en leur donnant une grâce spécifique : Shalom.

Jésus est le Shalom du Père pour le monde, la véritable et unique Paix que l’humanité peut recevoir. Comme les disciples du Christ qui ont été envoyés par Lui, en cette occasion pour enraciner la Paix dans le coeur des hommes, les personnes sur le chemin vocationnel sont appelées à l’annoncer avec la vie et le témoignage. “Être Shalom” signifie, par le pouvoir de l’Esprit Saint, être disciple et ministre de Paix, et amener le Christ lui-même à qui L’attend.

CONTACTS

Bureau des JMJ au Brésil: jmj@comshalom.org

Bureau international des JMJ : international02@comshalom.org

Rédaction comshalom.org, informations recueillies par Emanuele Sales.


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *