Formation

Découvrez comment faire de bons projets personnels et professionnels en début d’année

“Lundi prochain je commence !” “L’année prochaine je commence!” “L’année prochaine promet !”.

Foto: Unsplash

Ce sont des phrases que j’entends toujours les dernières semaines de décembre. On achète de nouveaux cahiers, de nouveaux stylos ; on a ce goût (et cette odeur) de “tout nouveau” et avec le goût du neuf viennent aussi les projets pour la nouvelle année, avec le désir d’améliorer ce qui était mauvais et d’ajuster ce qui a mal tourné !

Nous souhaitons une vie meilleure, c’est vrai. Nous avons tous le désir d’être heureux, d’avoir la paix, la santé et l’argent dans la poche. Ce sont les souhaits les plus écoutés après “Dieu te bénisse”!

Vous avez sans doute déjà pensé aux projets suivants : se rapprocher de Dieu, grandir dans la vie de prière, étudier plus, apprendre une langue, commencer l’académie, faire des randonnées, perdre 10 kilos, prendre des cours de spécialisation pour améliorer ma position au travail, avoir plus de temps avec ma famille, servir dans l’Eglise, donner mes cheveux à l’Institut du Cancer, entre autres…

Et que diable se passe-t-il pour qu’après quelques mois, la plupart de nos projets soient frustrés ? Pourquoi abandonner si facilement ? Pourquoi, après peu de temps, nous relativisons nos projets et disons “Eh, c’est vraiment très difficile, qui sait l’année prochaine”?

Parlons un peu des raisons qui nous conduisent à l’échec :

1 – Nous pensons trop haut – Nous plaçons des buts inaccessibles dans nos Projets de Vie Personnel ( PVP¹). Que ce soit le manque de temps, la complexité de l’objectif ou l’impossibilité réelle de faire tant de choses, au milieu des tâches quotidiennes. Vous savez quelle en est la conséquence ? Il est évident que nous ne parviendrons pas à réaliser l’impossible. Le chemin est alors déjà tracé : la frustration et l’échec.

2 – Nous n’avons pas une détermination déterminée – Volonté faible. Nous surfons sur des propositions générales, nous regardons des projets sur n’importe quel site (à l’exception de comshalom.org), nous les admirons et faisons de ceux-ci nos projets. Mais ils ne viennent pas de nous, de notre intérieur, de notre révision de vie et de la vie de prière, mais de l’extérieur, là où l’herbe du voisin est toujours plus verte ! Voilà le chemin déjà prévu : frustration et échec.

3 – Nous faisons des projets qui ne sont pas de la volonté de Dieu – Volonté propre seulement. Quand on dit que ce qui n’est pas de Dieu tombe à terre, en effet, ça tombe ! En choisissant des projets qui ne sont pas de la volonté de Dieu, nous nous concentrons sur nous-mêmes et nous ne réussissons plus à voir les autres et les rêves de Dieu pour nos vies. Nous devenons myopes et nous essayons en vain d’obtenir ce qui ne va pas nous remplir. Et quelle est la voie ? Frustration et l’échec.

Comment sortir de ce piège ? Comment faire en sorte que cette année soit une année différente, où nous voyons, en fait, à quel point nous grandissons et atteignons nos objectifs ?

1 – Diviser les objectifs inaccessibles en plusieurs petits morceaux. Il ne sert à rien de se mettre des objectifs de ce type : “Cette année, je vais m’efforcer d’aller à la messe tous les jours…” Au lieu de cela, qu’en pensez-vous de “Au mois de janvier, je m’organiserai pour aller à la messe tous les jours et à la fin de chaque semaine, je noterai les raisons pour lesquelles je n’ai pas pu y aller afin de faire mieux en février”? La route est inversée. Au lieu de me frustrer, je récolterai les fruits de petits efforts, je me sentirai accompli et motivé pour me lancer encore plus dans l’avenir. Réalisation et motivation!

2 – Honnêteté dans le choix des objectifs qui viennent de l’intérieur de nous. Ils doivent surgir de l’intérieur vers l’extérieur ! Si ça ne vient pas de l’intérieur, c’est trop artificiel. En nous-même, nous trouvons la force, le sens, la violence de cœur pour nous maintenir fermement orienté vers l’objectif fixé. Réalisation et motivation!

3 – Mettre tout devant Dieu et, en prière, contempler Ses plans pour nous. De cette façon, il devient plus facile de se battre pour nos objectifs. Dieu veut que mes plans se réalisent ! Il est le premier à vouloir nous voir grandir ! Il aime nos plans, qui sont aussi de Lui. Accomplissement et motivation!

4- Renoncer aux plans qui nous éloigneront certainement de Dieu, ou qui, aussi beaux soient-ils, ne sont pas de Sa volonté. À quoi bon gagner le monde entier et perdre sa vie? (Mc 8, 36). Il est inutile de choisir ce qui ne nous unira pas à Dieu. Pour cela, il faut une vie de prière authentique et la recherche de personnes de confiance, plus mûres dans la foi, qui nous aident à discerner d’où viennent nos plans. Réalisation et motivation!

Cependant, pour avoir un projet de vie, nous avons besoin d’un modèle. Et quel sera notre modèle? Ceux qui, même s’ils réussissent, ne pensent qu’à eux-mêmes ? Les acteurs, actrices du grand média qui, malgré de beaux corps, soutiennent des mentalités contre l’évangile ? Au contraire, Jésus et Marie doivent être nos premiers modèles, immédiatement après eux les saints, dont les vies si proches de notre réalité nous enseignent à suivre le Christ et, bien sûr, ces frères sont aussi modèles pour nous, à nos côtés, qui témoignent de l’évangile et vivent des vertus héroïques dans la vie quotidienne.

Nous devons aussi nous rappeler que la vie n’est pas rigide, mais dynamique. Nos projets de vie ne sont pas la vérité absolue et peuvent être adaptés à la réalité qui se présente à nous. Soyons donc ouverts aux changements et aux adaptations. Dans tout cela, nous devons fixer des périodes d’évaluation de chaque projet, en les révisant personnellement et aussi avec une personne plus expérimentée, en cherchant toujours les moyens de recommencer et de continuer à marcher.

De cette façon, enfin, nous contemplerons une année vraiment nouvelle, où les choses antiques auront passé et nous serons nés de nouveau dans le Christ. Bonne année!

Télécharger ici gratuitement le PVP

¹ Projet de Vie Personnelle

 

Traduction: Maylis Vigoureux


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *