Shalom

Des missionnaires aux États-Unis apportent de l’espoir au peuple américain dans l’isolement

Voici le témoignage de ceux qui, dans deux grandes métropoles américaines, cultivent une vie intérieure en période de pandémie.

Aux États-Unis, la Communauté Catholique Shalom est présente dans l’État du Massachusetts. En cette période de quarantaine, les missionnaires ont intensifié leur intercession pour les Nord-Américains, qui subissent très fortement les effets de la pandémie.

André Castro, membre de la Communauté de Vie, dit que toute la ville de Cambridge (Massachusetts), où vivent les frères consacrés, a connu un réajustement avec les moyens imposés par les autorités.

La quarantaine, nouvelle réalité dans laquelle les missionnaires sont insérés, a transféré les activités du centre d’évangélisation sur des plateformes en ligne.

« Ici nous démarrons le projet Hope (Hope), qui est une série qui a renforcé l’évangélisation dans les réseaux sociaux à travers notre chaîne Youtube. A travers des vidéos, nous parlons d’espoir en temps de chaos, face au défi de rester fermé chez soi « , dit-il.

André rappelle que le projet a porté ses fruits avec une bonne implication du public nord-américain, grâce à un message d’espoir au milieu de la solitude générée par l’isolement.

« Dans les temps de défi et de souffrance, avec tout ce qui se passe aujourd’hui dans le monde, nous avons l’occasion d’annoncer la paix, d’atteindre les gens faisant partie de notre Oeuvre (Shalom), ici aux États-Unis avec notre charisme (Shalom) et avec notre foi « , conclut le missionnaire. »

 

« Il est temps de freiner et de rencontrer l’essentiel »

Tamah Do Vale, missionnaire de la Communauté d’Alliance à Boston (Massachusetts) déclare: « il est temps de freiner et de rencontrer l’essentiel »

Elle dit que les membres de la communauté de Boston ont suivi les directives du cardinal du diocèse depuis le début.

Selon la jeune femme, les groupes de prière et les cellules de la communauté se déroulent en ligne et les membres de la communauté continuent à faire leur étude Biblique et à réciter la prière du Rosaire chez eux, comme des témoignages silencieux qui soutiennent les gens d’Amérique du Nord.

« C’est une excellente occasion de nous placer devant la perspective de la brièveté de notre vie, en plaçant Dieu à sa place et notre espérance au bon endroit », souligne Tamah, faisant allusion à la pensée de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus qui dit: « la vie est un instant entre deux éternités. »

 

Conversion: la crise nous montre ce qui compte

Selon la missionnaire, ce moment de crise nous place dans une réalité spirituelle que nous aurions déjà dû vivre constamment: celle de la confiance en Dieu.

Elle réitère qu’une forme concrète que les chrétiens ont d’évangéliser en cette période de pandémie, passe par une posture correcte face à la crise, qui ne doit pas être la panique, mais l’abandon à la Divine Providence.

Au milieu de la dynamique de la frénésie, une caractéristique très forte dans les grandes métropoles nord-américaines, vous vous dites que c’est le moment de s’arrêter, d’entrer en vous pour réaligner les choses et mettre Dieu là où il doit vraiment être: au-dessus de toute tension.

Tamah a conclu en affirmant que le but du chrétien doit toujours être la sainteté, même face à des circonstances défavorables dans toutes les parties du monde et à tous les moments de l’histoire.

 

Traduction: Sara Bearzoti


Commentaires

[fbcomments]

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *