Formation

Des signaux d’alerte : découvrez si vous avez la luxure en vous

Faisons un examen de conscience et voyons si ces « symptômes » sont présents dans notre vie, afin de découvrir si nous sommes contaminés par la luxure.

comshalom

Vous avez suivi la Série Vices et vertus sur comshalom.org. Précédemment, nous avons parlé de la définition d’un vice appelé impureté, connu également sous le nom de luxure. Aujourd’hui, nous présentons cinq signes qui avertissent une éventuelle luxure en nous. Consultez-les ci-dessous :

1 – Laisser défiler certaines images lorsque l’on regarde des films ou des séries : parfois, lorsque l’on regarde un film ou une série, il y a des scènes de sexe. En fait, il est rare aujourd’hui qu’il n’y en ait pas.

Ce ne sont pas exactement des scènes pornographiques, mais elles le sont presque. Elles ne montrent pas les organes génitaux, mais montrent pratiquement tout le reste du corps, en plus des sons et des mouvements.

Il y a des gens qui se vantent de ne pas regarder de pornographie, mais qui regardent tranquillement ce genre de scènes.

Regarder ce genre d’images stimule, dans une certaine mesure, notre corps, de sorte que si nous n’avons pas l’intention de « passer » de telles scènes, c’est peut-être parce qu’au fond de nous-mêmes nous voulons les regarder, ce qui met en évidence les signes de la luxure qui sont en nous.

2 – Sensualisme dans la façon de se vêtir: les femmes portant des vêtements qui exposent leur corps (par exemple, des chemisiers décolletés, des jupes courtes, des bikinis, etc.) et les hommes trop bien habillés signalent qu’ils souhaitent être vus et, d’une certaine manière, désirés par les autres.

Bien que l’intention d’une personne qui s’habille de la sorte ne soit pas nécessairement de pécher, derrière se cache une motivation vaine et sensuelle de réveiller chez ceux qui les voient quelque chose qu’un vêtement plus modeste ne réveillerait pas.

3 – Curiosité exagérée dans les conversations : parfois, par curiosité, nous pouvons laisser nos conversations devenir trop intimes entre connaissances, amis ou petits amis.

Nous pouvons facilement, si nous le permettons, aller dans des zones d’intimité et révéler des secrets qui ne devraient pas être révélés.

Cette curiosité peut conduire à des cas où la conversation devient obscène ou indécente, ou même à des actes de péché contre la chasteté. Cette curiosité peut être motivée par la luxure. Soyons très attentifs aux signes de cette possible inclinaison à la luxure en nous, surtout chez les femmes.

4 – Exagérer sur les caresses : ce signe concerne les couples d’amoureux.

Les expressions d’affection sont propres à la vie amoureuse.

Il est important de montrer son affection par des caresses, des baisers et des embrassades. On suppose également qu’entre amoureux, il y a une attirance physique qui les pousse à se chercher l’un l’autre.

Cependant, il n’est pas encore temps d’avoir des relations sexuelles. Lorsque les caresses passent de ce qui est propre aux couples amoureux et se rapprochent de ce qui est propre au époux, alors il faut s’arrêter.

La luxure nous pousse à aller toujours plus loin. Si nous aimons, nous devons respecter et attendre le bon moment avant d’avancer dans l’intimité.

5 – Maintenir certaines relations en dehors du mariage : cela concerne les hommes et les femmes mariés.

L’adultère est un péché grave, et pour cette raison, beaucoup le considèrent comme une réalité éloignée. Cependant, il faut être prudent pour ne pas y arriver.

Il n’est pas bon d’entretenir avec des personnes du sexe opposé des relations qui dépassent certaines limites de l’intimité, c’est-à-dire, dans les conversations, dans la fréquence, dans la transparence (par exemple, en ne parlant pas avec son conjoint de certaines amitiés).

Sous prétexte d’avoir un moment de loisir, une « soupape d’échappement », la luxure nous pousse à la fantaisie, qui se cache dans une amitié innocente, mais qui, sans précaution, peut rapidement devenir une tromperie et détruire une famille.

Faisons un examen de conscience et voyons si ces « symptômes » sont présents dans notre vie, afin de reconnaître si nous sommes contaminés par le vice de la luxure.

 


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *