Actualité

Jeanne Pelat, figure du Téléthon, fait le choix de la vie religieuse

Jeanne Pelat, 21 ans, comblée affectivement et socialement, entrera au monastère le 16 octobre prochain. Signe particulier ? Les Français la connaissent, elle était marraine du Téléthon en 2004.

Foto: AFM - Téléthon

« Ne vous inquiétez pas pour moi, je serai la plus heureuse du monde ». C’est par ces mots que Jeanne Pelat, 21 ans, se livre sur son futur état de vie. La jeune femme myopathe, étudiante en journalisme, histoire de l’art et théologie, a en effet choisi de se tourner vers la vie religieuse et entrera dans l’ordre de la Visitation Sainte-Marie. Figure du Téléthon, elle en a été la marraine en 2004, alors qu’elle avait 8 ans. Elle a également fait d’autre apparitions dans le programme télévisé annuel qui vise à récolter des sommes pour l’AFM (Association française contre les myopathies). Elle s’est livrée à La voix du Nord : « Oui, j’ai eu une vie sociale et affective riche. […] J’étais très heureuse et pourtant pas pleinement comblée, il me manquait cette touche d’absolu. Dans cette vie de religieuse, de silence, je sens que je serai à ma place, épanouie, dans un bonheur franc et non pas un bonheur plat ».

Foto: AFM – Téléthon

« Il me manquait cette touche d’absolu »

Elle explique qu’elle n’a pas fait ce choix par défaut, mais qu’il s’agit d’une réponse à un « appel mystérieux », qu’elle compare à un « coup de foudre en mille fois plus fort ». Aleteia l’avait rencontrée en juin dernier, à l’occasion de la Nuit du handicap. Elle avait alors parlé de sa foi, fil rouge de son existence, confiant : « Je regarde la vie de façon très optimiste. Elle ne s’arrête pas à la maladie, et heureusement ». La jeune femme rentrera au monastère le 16 octobre prochain.


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *