Formation

La chasteté comme remède pour combattre le virus de la luxure

Il est temps d’être tout entier pour Dieu et pour les autres. Êtes-vous prêt à relever ce défi ?

comshalom

Vous avez suivi la Série Vices et vertus sur comshalom.org. Précédemment, nous avons parlé des signes du vice appelé impureté, connu également sous le nom de luxure. Aujourd’hui, nous allons parler de la vertu de la chasteté, le remède pour combattre la luxure en nous.

Mais qu’est-ce que la chasteté ?

La chasteté est, avec la pauvreté et l’obéissance, un conseil évangélique. Le Christ lui-même a gardé sa chasteté pour l’amour des hommes.

L’homme chaste est celui qui a un cœur indivisé, c’est-à-dire qui n’est pas fragmenté par le péché. Ce cœur, il le met complètement en Dieu, et en Lui, et à partir de Lui, il vit ses relations avec les autres.

Il aime avec l’amour de Dieu. Tout en lui est ordonné à l’amour de Dieu : son affectivité, sa sexualité, sa vie spirituelle, tout.

Le remède contre la luxure : l’autre

La chasteté se produit dans les relations : avec Dieu, avec les autres et avec soi-même. C’est l’amour désintéressé. Ainsi, l’homme chaste se met en relation de manière désintéressée avec Dieu, avec les autres et avec lui-même.

Nous faisons brièvement référence à la chasteté dans notre ouvrage Virtudes: caminho de imitação de Cristo1 (litt: Les vertues : un chemin d’imitation du Christ, inédit en français), dans lequel nous affirmons :

« La chasteté unifie à nouveau, guérit la division intérieure générée par le péché. » (chapitre 7, trad. libre).

La chasteté peut être vécue dans la continence, dans le cas des célibataires, et dans la relation conjugale, dans le cas des couples mariés.

La sexualité dans sa plénitude

Comme l’enseigne le Catéchisme, « la sexualité est ordonnée à l’amour conjugal de l’homme et de la femme. Dans le mariage l’intimité corporelle des époux devient un signe et un gage de communion spirituelle. Entre les baptisés, les liens du mariage sont sanctifiés par le sacrement. » (CEC 2360).

Dans la relation conjugale, le plaisir n’est pas exclu, mais accueilli comme le fruit de l’union de l’amour :

« Les actes qui réalisent l’union intime et chaste des époux sont des actes honnêtes et dignes. Vécue d’une manière vraiment humaine, ils signifient et favorisent le don réciproque par lequel les époux s’enrichissent tous les deux dans la joie et la reconnaissance. » La sexualité est source de joie et de plaisir :
‘Le Créateur lui-même (…) a établi que dans cette fonction [de génération] les époux éprouvent un plaisir et une satisfaction du corps et de l’esprit. Donc, les époux ne font rien de mal en recherchant ce plaisir et en en jouissant. Ils acceptent ce que le Créateur leur a destiné. Néanmoins, les époux doivent savoir se maintenir dans les limites d’une juste modération' ». (CEC 2362)

Quelques conseils pour grandir dans la vertu de la chasteté

1 – Prier : Saint Augustin dit clairement dans ses Confessions qu’il n’est possible de vivre la chasteté que par la grâce divine. La prière est le lieu où nous nous laissons transformer par la grâce, de sorte que seule une vie de prière nous permet de vivre la chasteté.

2 – Fuir les occasions de péché : il ne s’agit pas ici d’adopter une attitude de peur, mais de prudence. Dans le livre Virtudes: caminho de imitação de Cristo, nous consacrons un chapitre entier à la réflexion sur la prudence. Fuir les occasions de péché exige d’être attentif à la réalité objective, d’analyser si cette situation va contribuer à mon expérience de la chasteté et, en cas négatif, d’y renoncer. Rien de ce qui menace cette vertu ne peut être bon, et donc rien ne peut être si bon qu’il vaille la peine de perdre son cœur indivisé et uni à Dieu.

3 – Faire des sacrifices : les petits renoncements forment notre volonté afin de pouvoir soumettre nos instincts et nos passions à la raison. Cela vaut la peine de faire de petits sacrifices aussi souvent que possible. Il s’agit de contredire notre volonté pour la fortifier, pour que, quand nous nous trouverons face à la possibilité de pécher, nous ayons, avec la grâce de Dieu, la force de dire non au péché.

4 – Approfondir ses convictions profondes sur les valeurs chrétiennes : il est salutaire de renouveler constamment notre option de vivre l’Evangile par de bonnes lectures, par la vie sacramentelle, par la formation humaine et spirituelle, par des retraites, etc. Notre mémoire étant faible, il est donc important de garder toujours vivantes nos convictions sur nos valeurs morales, afin qu’en période de tentation, nous n’oubliions pas pourquoi nous avons fait nos choix. Il ne s’agit pas de « rappeler la règle », mais de renouveler l’expérience et d’approfondir notre connaissance de Jésus : c’est Lui la raison de notre oui à la chasteté.

5 – Faire des choix radicaux pour la chasteté : il y aura des moments dans notre vie où nous nous trouverons tiraillés entre deux choix contraires. Quand il s’agit des valeurs de l’Évangile, n’hésitons pas à choisir toujours la volonté de Dieu. Si certains lieux sont plus propices aux péchés contre la chasteté, il vaut mieux de ne plus y aller ; certaines relations sont pour nous occasion de chute, mieux vaut prendre ses distances ; si certains moments nous conduisent au péché, tâchons de les éviter. Le péché est un choix de rupture avec Dieu, et chaque fois que nous péchons, nous faisons un choix radical dans ce sens. Il est peut-être temps de faire des choix tout aussi radicaux pour le bien, pour la chasteté, pour Dieu.

Que le Seigneur nous donne la grâce d’être de plus en plus comme Lui, l’Agneau pur et sans tache.

_____

¹ LÉNIZ, Juan José. Virtudes: caminho de imitação de Cristo. Edições Shalom, 2020.

 


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *