Shalom

Missionnaires au Portugal et en Espagne partagent la grâce de la générosité pendant la pandémie

Intercession pour les gens, un regard attentif sur ceux qui sont à la maison et beaucoup de générosité. C’était la manière audacieuse et aimante que les missionnaires de la Communauté Catholique Shalom qui vivent dans ces deux pays  beaucoup touchés par la pandémie ne se décourageaient pas.

Dans cette Série Spéciale de comshalom.org, pendant la pandémie, vous suivez comment les missionnaires du monde entier vivent la vertu de l’espérance, caractéristique des chrétiens à tout moment de la vie.

Aujourd’hui, vous découvrirez la réalité de deux membres de la Communauté Catholique Shalom qui vivent dans deux des pays européens voisins, le Portugal et l’Espagne.

 

Portugal: un lieu de coeurs élargis par l’amour

Messias Albano est un missionnaire de la Communauté Catholique Shalom dans la ville d’Almada, proche de Lisbonne la capitale du Portugal. 

Selon lui, l’évangélisation au Portugal en ce moment se réalise d’une façon nouvelle, car la manière conventionnelle de rencontrer des gens, de porte à porte, de se lier d’amitié avec le peuple portugais, n’est pas possible en raison des restrictions de la quarantaine.

« Nous savons que pour chaque moment de difficultés que le monde traverse, Dieu ouvre de nouvelles voies pour nous apprendre à évangéliser. Nous avons vu ce chemin à travers Internet, en priant le rosaire des anges tous les jours et en réfléchissant à l’étude biblique quotidienne, avec la participation des membres des groupes de prière du Projet Jeunesse pour Jésus au Portugal », souligne Messias.

 

Des liens plus forts

Il souligne que des groupes de prière ont lieu en ligne et que les missionnaires de la Communauté de Vie et d’Alliance sont restés chez eux, ce qui a renforcé les liens entre eux.

«La responsabilité d’être attentif aux frères les plus faibles a fait plus d’unité en nous, surtout dans les moments difficiles. Nous prenons soin les uns des autres. Un jour, je suis allé à la boulangerie et cette occasion a entraîné le don d’un masque à un homme plus âgé portugais qui en avait besoin », commente Messias.

 

L’amour du peuple portugais

De même façon, il dit que c’est un moment où les portugais ont également aidé les missionnaires de manière concrète avec des dons.

Messias souligne que, plus que jamais, Dieu leur a rappelé la nécessité d’accueillir tous les hommes dans leur cœur, parce que le Christ est miséricordieux et pardonnant, tout comme chaque missionnaire doit être avant ce que l’humanité vit aujourd’hui..

«Nous continuons à faire notre Adoration au Saint-Sacrement comme suit: un frère par heure, dans la chapelle Shalom ici à Almada, chaque après-midi. La charité est ce qui dilate le cœur afin que tous les hommes puissent s’y intégrer, même ceux qui ne répondent pas à notre amour. Par l’humilité, nous ne devons être scandalisés par rien, mais sachant que Dieu nous aime et est présent dans nos vies », conclut le missionnaire.

 

Espagne: quand la solidarité entre en jeu et éclaire

Daniel est missionnaire dans la Communauté Catholique Shalom de Grenade en Espagne. Il dit que pendant cette période de quarantaine, les missionnaires ont des contacts avec les membres espagnols de l’oeuvre shalom par le biais de vidéoconférences, mais pas seulement.

«La région où nos maisons sont situées – la maison communautaire et la résidence pour hommes – est constituée de bâtiments très proches les uns des autres, de sorte que la conversation avec le voisin de l’autre fenêtre n’est pas si difficile. Nous profitons de cette réalité pour parler à des personnes que nous n’avons jamais eu l’occasion de rencontrer auparavant, et aussi pour offrir de l’aide aux personnes âgées à qui il est conseillé de ne pas quitter leur domicile pour le moment. Nous leur proposons d’aller au supermarché pour eux, entre autres », dit-il.

 

Regard et présence attentifs: comment s’est passée ta journée?

Le missionnaire dit que depuis le début de la quarantaine, il existe déjà une atmosphère notoire d’ouverture à la solidarité, qui est une forme concrète d’évangélisation.

Selon lui, la grande nouvelle est une initiative avec des jeunes qui participent au groupe de prière.

À la fin de la journée, ils se connectent tous par appel vidéo pour partager comment s’est passée ressemblait la «journée de quarantaine». Ainsi, même s’ils sont isolés chez eux, ils restent ensemble.

«L’objectif est de pouvoir les aider, dans la mesure du possible, à vivre cette période de confinement sans perdre de temps. De plus, le groupe de prière en ligne, que nous organisons tous les mardis, a permis aux jeunes d’autres villes en Espagne, comme Madrid, Barcelone, Malaga et les villages proches de Grenade qui voulaient participer à nos groupes, mais n’avaient pas le possibilité par distance. Et cela a été une grande grâce », souligne-t-il.

 

Covid-19: Il est temps de croire en la Divine Providence

Daniel demande à tous les missionnaires de ne pas perdre conscience à ce moment que l’œil provident et protecteur de Dieu reste le même. «Dieu ne change pas», comme l’enseigne la grande espagnole Sainte Thérèse d’Avila.

“O Deus que nos mandava as Suas graças para bem vivermos a nossas missões antes, é o mesmo que nos dá e dará as graças para vivermos os desafios e sofrimentos que esta Pandemia gerou. Que este seja um desafio que nos leve mais a oração, ao desejo de santidade, ao cuidado com o irmão que sofre”, conclui.

«Le Dieu qui nous envoyait ses grâces pour bien vivre nos missions est le même qui nous donne encore et nous donnera toujours les grâces pour vivre les défis et les souffrances que cette pandémie a engendrés. Puisse-t-il être un défi qui nous conduira davantage à la prière, au désir de sainteté, à la prise en charge du frère souffrant », conclut-il.

 

Traduction: Evilasio Lucena 


Commentaires

[fbcomments]

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *