Communauté

Prêtres et jeunes participent à un moment de détente

comshalom

Si Jean-Paul II avait été présent au Acamp’s, assurément sa place aurait été au milieu des jeunes dans les moments de détente et de blagues. 3C’est sans prétention que nous citons ce saint, mais avec un cœur semblable au sien que 3 prêtres, Père Ewerton Gerent, Père Lucas Peres et Père Marcio Lavratti, ont participé au Acamps de la mission de Florianopolis (Brésil).

Leur participation alla des confessions et célébrations de messes jusqu’à se salir dans la boue et entrer dans la piscine avec les jeunes. La partie de « se salir » n’était pas dans le plan qu’avait en tête le Père Lucas au départ « Je pensais que j’allais plus rester dans les confessions et aider dans les célébrations », rappelle-il lorsqu’on lui rapporte qu’il était sale des pieds à la tête.

Mais les « changements de plans » à aucun moment n’ont déçu le prêtre. « Etre avec les jeunes est très bon, cela permet aussi qu’ils nous voient plus proches et qui sait qu’ils se sentent plus libres pour s’ouvrir et peut être même se confesser », affirme le prêtre.

33Le Père Marcio qui l’année passée a participé au Acamps comme séminariste, considère comme une grâce de pouvoir participer aujourd’hui en tant que prêtre, pour lui « le prêtre doit être proche des jeunes, proche de son peuple, de ses brebis. C’est cela l’appel du Christ, c’est l’appel du Pape François, le prêtre doit avoir « l’odeur de ses brebis ». Etre jeune avec les jeunes, devient chaque fois plus urgent ». Etre avec les jeunes est aussi une manière de montrer au jeune une Eglise qui est proche. « C’est important pour les jeunes de savoir que les prêtres ne doivent pas être loin du peuple et des jeunes mais doivent vivre « l’être Eglise » ensemble avec l’église qui est le peuple de Dieu. Et ainsi les jeunes finissent par se sentir proches de l’Eglise et vivent mieux le « être Eglise », le Corps du Christ », affirme le Père Ewerton, postulant de la communauté d’Alliance de la mission Shalom de Florianopolis. Il témoigne aussi qu’il a pu sentir dans cet Acamps la radicalité évangélique que la jeunesse recherche. « Ce n’est pas une radicalité aliénée, mais une radicalité générée par l’amour à Dieu », affirme-t-il.

4q34 Le Acamps Floripa a eu lieu entre les 22 et 25 janvier et a compté sur la particiaption de 132 personnes, y compris l’Archevêque de Florianopolis, Dom Wilson Tadeu Jonck.

 

 

Emanuele Sales


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *