Formation

Dix titres associés à Saint Joseph

Joseph est acclamé comme juste, le père putatif de Jésus et le patron de la bonne mort, le saviez-vous?

comshalom

Le 19 mars l’Eglise célèbre saint Joseph , son patron. Choisi pour être le père adoptif de Jésus, cet homme indiqué par les Saintes Écritures comme juste est l’un des saints les plus aimés et vénérés par les catholiques. Voici dix titres qui ont été dédiés à ce saint patron tout au long de l’histoire de l’Église.

Le juste 

Dans l’Évangile de Matthieu 1:19, Joseph est décrit comme l’homme juste et honorable qui a accueilli Marie, la Mère du Sauveur.

Dernier des patriarches

C’est parce que Saint Joseph est un pont entre l’Ancien et le Nouveau Testament, comme Jean-Baptiste, qui est le dernier des prophètes.

Patriarche de la Sainte Famille

La fête de la Sainte Famille de Nazareth, dont le patriarche est Saint Joseph, a été instituée par le pape Léon XIII en 1872, le premier dimanche après la naissance du Seigneur.

Très chaste époux de Marie

Ce titre est dû au fait que Marie et Joseph ont vécu comme des frères, ayant été Marie fécondée par le Saint-Esprit  et ayant toujours gardé sa virginité.

Patron de l’Église

Pie IX a proclamé saint Joseph comme protecteur et défenseur de l’Église.

Père putatif de Jésus

Parce que saint Joseph a agi  en tant que père de Jésus, il l’a adopté par volonté libre et spontanée. Il a légitimé Jésus devant la loi des patriarches et pourvu à tous les besoins matériels du Fils de Dieu fait homme.

Dispensateur de l’Enfant Jésus

Selon Origène (+254), célèbre théologien et directeur de l’école d’Alexandrie.

Ouvrier, artisan et charpentier

Conformément aux Saintes Écritures qui le décrivent dans Mt 13, 55 et Mk 6, 3. Le Pape Pie XII a institué la fête de Saint Joseph l’ouvrier le 1er mai 1955.

Fidèle protecteur de Jésus et de Marie

Pie IX écrivit en 1870 que Saint Joseph était celui « à qui Dieu confia la garde de ses trésors les plus précieux ».

Patron de la bonne mort

Parce que saint Joseph a sauvé l’enfant Jésus de la mort tramée par Hérode et selon la tradition, il est mort dans les bras de Jésus et de Marie.


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *