Formation

Qu’est-ce qu’une vie charismatique ?

Plus que l’appartenance à un mouvement, être charismatique consiste à exercer les charismes dans leur plénitude, sans esprit de division ni de vaine gloire. Ils doivent être utilisés pour l’édification de l’Église du Christ, afin que tous les hommes puissent connaître la Vérité et se tourner entièrement vers le Seigneur.

comshalom

« Ce prêtre est si charismatique ! Est-ce qu’untel est charismatique ? J’ai besoin d’un prédicateur charismatique. » Mais qu’est-ce que ça veut dire que d’être une personne charismatique ? Malheureusement, ce titre de « charismatique » semble avoir été réduit simplement aux membres de ce mouvement beau et fructueux appelé RCC (renouveau charismatique catholique).

Pourtant, il ne devrait pas en être ainsi, car tout baptisé est charismatique en vertu de la grâce, puisqu’il a reçu, par son Baptême, l’Esprit Saint de Dieu. Ce qui est triste, cependant, c’est que de nombreux chrétiens catholiques, légitimement baptisés, persistent à vivre comme des flacons de parfum fermés. Un parfum, aussi précieux soit-il, aussi odorant soit-il, laissé dans un flacon fermé n’exhalera pas d’odeur. De même, pour qu’une vie charismatique soit fructueuse, elle doit être une sainte, toujours à la recherche de la grâce de ne pas perdre la liberté et la docilité de l’Esprit de Dieu. Elle doit être ouverte à la grâce, comme le flacon de parfum doit être ouvert, pour que nous en sentions la fragrance.

Le pape François en parle lors d’une rencontre internationale avec les membres du RCC le 1er juin 2014 :

« Vous, peuple de Dieu, peuple du Renouveau Charismatique, faites attention à ne pas perdre la LIBERTE QUE L’ESPRIT SAINT NOUS A DONNEE. Le danger pour le Renouveau, comme le dit souvent notre cher Père Raniero Cantalamessa, c’est celui de l’organisation excessive : le danger de l’organisation excessive. Oui, vous avez besoin d’organisation, MAIS NE PERDEZ PAS LA GRACE DE LAISSER DIEU ETRE DIEU ! (…) « Toutefois, il n’y a pas de plus grande liberté que de se laisser guider par l’Esprit, en renonçant à vouloir calculer et contrôler tout, et de permettre à l’Esprit de nous éclairer, de nous guider, de nous orienter, et de nous conduire là où il veut. Il sait bien ce dont nous avons besoin à chaque époque et à chaque instant. On appelle cela être mystérieusement féconds ! » (Exhort. ap. Evangelii Gaudium, 280) ».

Tu penses que c’est fini ? Regardez ce que le Saint-Père, continue à dire :

« Un autre danger est celui de devenir des « CONTROLEURS » DE LA GRACE DE DIEU. Tant de fois, les responsables (je préfère le nom de « serviteurs ») d’un groupe ou d’une communauté deviennent, peut-être sans le vouloir, des administrateurs de la grâce, décidant qui peut recevoir la prière d’effusion ou le baptême dans l’Esprit et qui, au contraire, ne le peut pas. Si certains agissent ainsi, je vous prie de ne plus le faire, de ne plus le faire ! Vous, vous êtes dispensateurs de la grâce de Dieu, et non contrôleurs ! N’ERIGEZ PAS DE DOUANE A L’ESPRIT SAINT ! »

Témoins de l’amour de Dieu

Selon le Saint-Père, l’Esprit Saint fait de nous, en vertu de sa grâce, des témoins de l’amour de Dieu. On m’a demandé de dire au Renouveau ce que le Pape attend de vous. La première chose est la conversion à l’amour de Jésus qui change la vie et fait du chrétien un témoin de l’Amour de Dieu. L’Église s’attend à ce témoignage de vie chrétienne et l’Esprit Saint nous aide à vivre la cohérence de l’Évangile par notre sainteté. J’attends de vous que vous partagiez avec tous, dans l’Église, la grâce du Baptême dans l’Esprit Saint (expression qui se lit dans les Actes des Apôtres). »

Personnellement, dans ma vie, je peux tout à fait confirmer ces paroles du Saint-Père, car le grand fruit de l’effusion de l’Esprit Saint dans ma vie a été la certitude et la conviction que j’étais aimé de Dieu. C’était un amour si plein, si parfait et immuable, que je ne pouvais rien faire d’autre dans la vie que de contribuer à ce que d’autres cœurs le découvrent aussi.

Pour exprimer le fait que nous avons été touchés et transformés par cet amour, le Saint-Père demande ensuite : « J’attends de vous une évangélisation avec la Parole de Dieu qui annonce que JESUS EST VIVANT ET AIME TOUS LES HOMMES. Que vous donniez un témoignage d’œcuménisme spirituel avec tous ces frères et sœurs des autres Églises et communautés chrétiennes qui croient en Jésus comme Seigneur et Sauveur. Que vous demeuriez unis dans l’amour que le Seigneur Jésus nous demande pour tous les hommes, et dans la prière au Saint-Esprit pour arriver à cette unité, nécessaire en vue de l’évangélisation au nom de Jésus. »

Si la vie charismatique est mûre et authentique, elle devient source de communion, d’un amour enthousiaste pour Dieu, pour l’Évangile et pour l’Église. Comme conséquence naturelle, elle attire les brebis qui, pour une raison ou une autre, s’étaient égarées de ce troupeau.

Puissions-nous tous être immergés dans l’océan de la grâce de Dieu, par son Esprit Saint, afin que nous puissions tous avoir une vie charismatique, car une vie charismatique est une vie heureuse et sainte.


Commentaires

Attention : nous souhaitons vous rappeler qu’intellectuellement et moralement, vous êtes le seul responsable des textes que vous écrivez, et qu'ils ne représentent pas l'opinion de la Communauté Shalom. Les commentaires vulgaires, agressifs, outranciers, blasphématoires, sacrilèges ; ceux contenant des insultes, des dénigrements, des propos pornographiques, sont interdits. Les éditeurs se réservent le droit de supprimer sans préavis les commenaites qui ne respectent pas ces règles ou sont hors sujet.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *